Passer au contenu
30 h

Architecture, génie et services connexes

Réhabilitation des sites contaminés in situ

Préalables

Avoir suivi la première partie de la formation et/ou avoir au minimum 5 ans d'expérience de terrain en caractérisation de sites contaminés

Objectif

Comment évite-t-on l’excavation en cas de contamination? Découvrez les méthodes d’utilisation, les contraintes et les avantages qu’offrent les méthodes in situ.

Suite à l’entrée en vigueur du nouveau Guide d’intervention – Protection des sols et réhabilitation des terrains contaminés – (septembre 2016) les méthodes de traitement in situ sont à l’honneur. Le Guide d’intervention est la référence officielle pour toutes les personnes et organisations qui sont aux prises avec la gestion de terrains contaminés. L’expérience nous montre que la réhabilitation par excavation n’est pas toujours possible ou souhaitable. Donc comment procéder à la décontamination sans tout démolir ? Les méthodes de traitement dites in situ sont des solutions d’actualité et d’avenir.

La formation qui vous est offerte -Réhabilitation des sites contaminés in situ- vous permettra d’y voir plus clair. De nombreux cas types vous sont présentés pour fin d’analyse et de discussion.

Comment évite-t-on l’excavation ? Et bien, des puits d’injection sont enfoncées dans les sols et une solution spécifique aux contaminants-sols-conditions-particulières est injectée directement et au pourtour de la zone contaminée. Des réactions optimisées s’en suivent qui éventuellement dégradent les contaminants de manière à rétablir l’équilibre.

Nous passerons en revue les méthodes d’utilisation, les contraintes et les avantages qu’offrent les méthodes in situ.

Contenu du cours

  • Révision de certaines notions scientifiques et d’ingénierie.
  • Liste non exhaustive des méthodes de traitement In-Situ.
  • Caractéristiques prédominantes des méthodes de traitement In-Situ.
  • Conceptualisation / Modélisation, étapes importantes pour atteinte les objectifs de réhabilitation.
  • Rien n’est jamais parfait…Quand, comment et pourquoi modifier le protocole ?
  • L’utilisation exclusive de «l’In-Situ» viable ou pas ?
  • Rappel du cadre législatif environnemental au Québec en lien avec les méthodes de traitement In-Situ.
  • Études de cas au Québec et ailleurs.